Analyses 2020

POUR UNE ESTHÉTIQUE DE L’ANTAGONISME ?
Par Mathias Mellaerts, chargé de mission, Association Marcel Hicter

Lignes tatouées sur le corps, personnes contraintes à ne pas bouger pendant des heures, migrants enfermés dans des conteneurs pendant des jours, participant.e.s soumis.e.s à la vindicte populaire et aux insultes xénophobes, etc…Toutes ces situations sont issues du registre de l’art contemporain. Elles posent avec force la question du rapport entre l’art et la vie, entre la culture et l’engagement social ou politique.

L’ESTHÉTIQUE RELATIONNELLE, VERS UN ART DE LA RENCONTRE ?
Par Mathias Mellaerts, chargé de mission, Association Marcel Hicter

Dans cette analyse nous allons nous intéresser à l’ouvrage Esthétique relationnelle de Nicolas Bourriaud paru en 1998 car l’auteur y met évidence la grande variété des pratiques artistiques et des artistes qui, au tournant des années 1990, mettent en place des démarches non traditionnelles voire non conventionnelles.

L’OEUVRE D’ART, UNE EXPÉRIENCE PARTICIPATIVE ?
Par Mathias Mellaerts, chargé de mission, Association Marcel Hicter

Dès le début du XXe siècle, de nombreux artistes souhaitent rompre avec le passé et les conventions académiques rigides qui dictaient les lois des arts jusqu’alors. C’est pourquoi, ils se détournent des inspirations classiques telles que la mythologie antique, les textes bibliques et les légendes. Mus par la  même logique, ces artistes délaissent les matériaux dits nobles et s’éloignent des lieux d’exposition institués. Leur objectif désormais est de s’inspirer de la réalité quotidienne et de son ordre concret.

MARCEL HICTER, RETOUR VERS UN FUTUR
Par Raymond Weber, Président de l’Association Marcel Hicter

Dans cette analyse, nous vous proposons quelques réflexions autour de l’actualité de la pensée de Marcel Hicter, notamment dans son parcours européen, principalement dans l’enceinte du Conseil de l’Europe de Strasbourg.